TRAIL DE L’AIGOUAL 2011

37 KMS DU TRAIL DE L’AIGOUAL – 3 JUILLET 2011

 

Quoi de plus sympa que de se rendre dans une station de ski au mois de juillet ?

Petite promenade ce dimanche 3 juillet en compagnie de Michel et Jacques. Je passe les récupérer aux alentours de 6h du matin. Michel a passé la nuit en intervention et n’a pas la tête des meilleurs jours pour crapahuter 37 kms dans les contreforts des Cévennes. Jacquo pour sa part a l’air frais et dispos. La route se passera sans encombres si ce n’est le mal au cœur de Michel qui sera a deux doigts de vomir a chaque virages.

Arrivée a la station de l’Espérou vers 8h et direction les inscriptions. Un ou deux cafés, une brioche. On paye et direction la voiture pour se préparer. Le père Razon hurle dans son micro comme d’habitude. Petit échauffement et je me souviens que c’est ici en 2008 que j’avais ressentis mes premières douleurs au genou. Cela m’avait obligé à annuler ma participation à la course du Canigou en aout 2008. La course d’aujourd’hui est extrèmement éprouvante pour les organismes. A mon gout et d’un avis personnel, c’est certainement un des trails les plus compliqués que j’ai couru à ce jour. Et pourtant j’en ai bouclé quelques uns et pas des moindres.

9h et on se rapproche de la ligne de départ. Je croise Philippe Leroy et son pote Sylvain. On échange quelques mots et le coup de feu retentit. Ca part tout doux et Michel va rapidement se mettre dans le bain malgré sa méforme. A vrai dire il va mener notre périple de main de maitre se permettant de nous attendre a chaque ravitaillements.

Les paysages sont splendides et variés. Nous alternerons monotrace, prairies, descente infernales dans la caillasse, coup de cul a vous filer le vertige tellement ça monte comme dans la montée vers l’observatoire… Gros coup de pompe pour ma part au alentour du Km25. Je laisserai passer l’orage et jouerai sur ma toute petite expérience en matière de course longue distance et de gestion de l’effort. Arrivé au Km30 et après une descente infernale de plus d’un kilomètre, Jacques sera pris de crampes et il nous sera difficile de repartir. Michel nous bottera le fion et c’est dans son sillage que nous clôturerons cette épreuve en 5h01’… En 2008, j’avais mis environ 4h. J’ai perdu 1h en 3ans, quelle splendide progression, Pffffffffffffffffff !!!! Merci l’Ultra, je suis devenu un vrai tracteur.

Une douche réparatrice en compagnie de Pocahontas et retour au bercail. Finalement, c’est celui qui paraissait le plus diminué en ce matin du 3 juillet 2011 qui aura tenu la dragée haute a notre petit groupe. Félicitations Michel pour ta prestation et bravo a Jacquo qui a couru aujourd’hui sa course la plus longue a laquelle il n’avait jamais participé…

Merci les gars pour la ballade….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s