RAID DES MEANDRES DU GARDON – 5 JUIN 2011

 

 

Les Zoumbo ....
Les Zoumbo ….

RAID DES MEANDRES DU GARDON 2011

 

Ce dimanche 5 juin 2011, nous avons participé à la 12e édition du Raid des méandres du gardon. Un Raid multisports durant lequel nous avons enchainé les disciplines sportives avec plus ou moins de réussite.

 

Nous nous retrouvons vers 6h du matin devant la caserne des Pompiers de Beaucaire. La route direction Remoulins et plus précisément le site du Pont du Gard se fera a deux véhicules. Michel et Jacques dans le fourgon avec les vélos, quand à moi, je partirai en compagnie de Didier dont j’ai fais la connaissance la veille. Un ami de Michel fort sympathique avec qui je partagerai le canoë lors de l’épreuve nautique.

 

Nous arrivons à Remoulins vers 6h30. Nous y déposons nos vélos et direction Collias où sera donné le départ à 8h30. Nous avons choisi de participer au parcours long, d’une distance totale de 54,800 kms. Comme on dit chez nous, à se faire mal, autant savoir pourquoi. Et puis on n’est pas des tapettes… 

 

Le temps de récupérer nos dossards et de boire un café, et voila Audrey et Nathalie qui débarquent.  On se rapproche de la ligne et 8h30 le départ est donné. On entame par 6 kms de course à pied d’une difficulté moyenne. Très bien pour s’échauffer. Arrive ensuite l’épreuve de canoë longue de 6 kms qui nous mènera jusqu’au pont du Gard pour y récupérer nos vélos. Là, on va en chier sévère avec Didier. Michel et Jacques filent comme des balles à la surface du gardon alors que pour notre part, nous n’avançons pas. Il nous faudra un temps interminable pour arriver enfin sous le pont du Gard. Nous y parviendrons purement et simplement en dernière position et le moral dans les chaussettes. Michel et Jacques qui nous y attendent depuis une bonne vingtaine de minutes essaieront tant bien que mal de nous remotiver. Une chose est sure, lorsque tu te retrouves dernier d’une épreuve, tu ne peux que remonter au classement. Et c’est ce que nous allons faire durant les 17 kms de VTT qui suivront. Il nous faudra une dizaine de kilomètres avant de revenir sur les équipes qui nous précèdent et ainsi retrouver un peu le moral. Nous remontons petit à petit au classement pour notre plus grand bonheur.

 

Nous allons enchainer par 7 kms de course d’orientation où Michel nous gratifiera des ses talents de baroudeurs et ainsi nous permettra de grappiller encore quelques places au général. Nous emprunterons des sentiers de toute beauté a flanc des gorges du Gardon, il nous faudra même par moments nous flanqués à l’eau jusqu’à mi-cuisses et ensuite parcourir des sentiers où le dénivelé filerait le vertige aux meilleurs alpinistes. A ce moment de la course, il est évident que le plus en forme de nous quatre est bien Michel. Il a une patate incroyable mais nous participons à une course d’équipe et le but étant de terminer ensemble, il rongera son frein et nous attendra à chaque chekpoint.

 

Retour sur nos bécanes pour la deuxième épreuve de VTT longue, celle-ci, de 18 kms. J’arriverai à me surprendre moi-même et à prendre mon pied sur deux roues alors que ce n’est vraiment pas ma spécialité. On va encore déposer une paire d’équipe durant cette épreuve avant de terminer par 800 derniers mètres de course d’orientation et trois dernières balises que nous validerons avant de passer la ligne d’arrivée en 5h22’ et en dixième position dans notre catégories sur les vingt équipes engagés initialement. Quand on sait que nous étions bon derniers après seulement 12 kilomètres, il va de soi que nous ne bouderons pas notre plaisir.

 

Après avoir retrouvé les filles, nous prendrons un moment pour reprendre des forces autour d’une paella offerte par les organisateurs et nous referons la course chacun notre tour. Nous, avec Didier, nous garderons un souvenir impérissable de l’épreuve de canoë. Une chose est sure c’est que nous pouvons vivre vieux, nous nous en souviendrons longtemps. Quoi qu’il en soit, je suis ravi d’avoir pagaillé avec lui. J’espère juste qu’il ne regrette pas trop d’avoir partagé son embarcation avec moi. On n’a pas fini d’en parler et d’en rigoler.

 

Merci à mes coéquipiers d’avoir partagé cette aventure avec moi. Je me suis vraiment régalé même dans les passages difficiles. De toutes manières, en fin de compte, on ne garde que le meilleur à la fin de l’épreuve. Et le meilleur aura été d’en chier aujourd’hui à vos cotés.

 
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s